3 défis de la conception de formation à l’ère du digital

par Juliette | Nov 27 , 2018 |

Digital Learning Formation interne

|
2 commentaires

Qu’il est à la fois tentant et pétrifiant de se lancer dans l’aventure du digital lorsque l’on est concepteur de formation aujourd’hui !

Avec les nouvelles technologies à disposition sur le marché, et les défis pédagogiques toujours plus à l’œuvre dans le monde de la formation interne, les défis ne manquent pas pour les concepteurs de formation actuels.

Je découvre la Digital Learning Expedition !

Quels sont ces challenges ? Et quelles sont les astuces pour les surmonter ? Focus, dans cet article, sur ce que la conception de formations à l’ère du digital suppose. 

image001

Apprendre à maîtriser les bons outils de conception de formation

Le premier défi est en lien avec l’émergence des nouveaux outils-auteurs de la conception de formation. Combien sont les acteurs de la formation qui rêvent de concevoir une vidéo animée, une application pédagogique, ou un module e-learning, mais craignent de ne pas y arriver ? <

L’offre d’outils est aujourd’hui pléthorique, et ne cesse de croître. De quoi s’y perdre ou, tout du moins, avoir une réelle appréhension quant à leur utilisation, n’est-ce pas ?

Pourtant, il n’est en aucun cas nécessaire, aujourd’hui, d’être motion design pour créer une vidéo animée, ou de s’y connaître en langage informatique pour mettre en place son module e-learning !

Pour relever ce défi, il s’agit avant tout de faire preuve de curiosité, et de se ménager du temps pour prendre en main les outils, les tester sur un micro-projet, les mettre en compétition... pour trouver celui qui sera le plus efficace, en termes de conception et d’effet pédagogique sur les apprenants.

Pensez donc à investiguer des outils tels que :

Certains outils restent quelque peu compliqués à prendre en main, mais leur puissance vaut le coup de se réserver quelques heures à les expérimenter, pour développer ses compétences de conception en mode agile.

 

Mélanger savamment les différentes modalités pédagogiques 

Deuxième défi, et non des moindres : celui d’orchestrer les différents formats de formation en un projet cohérent, dynamique, orienté opérationnel.

Voilà qui n’est pas une mince affaire !

Tout comme l’architecte d’une maison dessine un plan, la personne en charge de la conception de la formation doit aujourd’hui construire un dispositif cohérent, une véritable ingénierie de son projet de formation, en se demandant notamment :

  • Quelles sont les ressources et contraintes du projet ?
  • Quelle est la progression pédagogique la plus pertinente c’est-à-dire dans quel ordre agencer chaque modalité du dispositif ?
  • Quel est le rythme ? Combien de temps allouer à chaque temps du dispositif ?
  • Qui est responsable de l’animation des classes virtuelles ou du présentiel, mais aussi pour de la communauté des apprenants), … ?
  • Comment faciliter l’accès aux apprentissages, et ce de façon ergonomique ?
  • Comment suivre, relancer et accompagner les apprenants ?

Le parcours doit être fluide, qu’il soit totalement digital ou qu’il mixe une part de présentiel.

L’objectif est avant tout d’apporter de la souplesse opérationnelle, mais aussi de gagner en performance pédagogique.

Pour ce faire, chez mySkillFactory, nous recommandons de n’intégrer que 3 modalités maximum dans un même dispositif de formation. On sait combien il est tentant d’en déployer plus, avec tout l’attrait qu’a le digital learning… mais pensez avant tout performance et facilité d’apprentissage pour les apprenants ! Ils sont vos clients et non pas l’inverse …

 

Garder à l’esprit la pédagogie avant tout !

Et c’est donc un véritable défi à l’ère où la technologie se faufile partout et tente de nous faire oublier le cœur des métiers de concepteur de formation, formateur… : la pédagogie doit rester au cœur de la formation !

Et n’oubliez pas de placer vos apprenants au centre de vos formations. Le digital learning est un trésor de pédagogie, si tant est que l’on mette en place une réelle pédagogie active, où les participants co-construisent les savoirs avec le formateur, et s’engagent dans la formation.

Bien sûr, le digital vient perturber bon nombre de réflexes et d’habitudes du concepteur de formation... Mais s’il y a un élément qui ne change pas, c’est bien celui-ci : le fait que, quelle que soit l’ingénierie de formation mise en place, elle doit servir les objectifs pédagogiques des apprenants.

Il s’agit avant tout d’ignorer l’appel de “la digitalisation pour la digitalisation”. L’idée est bien de réfléchir, avant même de penser au format de la formation, aux enjeux de ses cibles. Rappelez-vous que le présentiel, jusqu’alors, a presque toujours répondu à tous les besoins, et qu’il peut encore le faire. Il ne réside aucun intérêt à se lancer dans la conception de formations complexes, coûteuses, si les modalités de formation digitales n’apportent pas un réel bénéfice à vos projets de formation.

 

Au fond, tous ces défis peuvent se résumer en un seul et même challenge : chaque projet de formation est unique, et demande une réflexion particulière sur les outils, l’ingénierie et la pédagogie à déployer auprès de ses apprenants... Tout un programme ! Le concepteur de formation a de beaux jours devant lui…

Envie de découvrir plus d’astuces pour relever ces défis de la conception de la formation à l’ère du digital ? Inscrivez-vous à notre prochaine Digital Learning Expedition : nous vous accompagnons dans la découverte des bénéfices des différentes modalités digitales à votre disposition, dans un format online dynamique et humain.

Je découvre la Digital Learning Expedition !

Articles récents